English · Français
Forum Synergie

Relier les pratiques durables à travers l’Europe

[EXP] Le Mas de Noguera : un exemple local de récupération et usage durable des ressources locales et de diversification d’activités dans les zones rurales de la Communauté Valencienne.

De la promotion de l’agriculture biologique, aux projets de développement rural en passant par l’éducation environnementale ou l’agritourisme, une initiative qui en a inspiré d’autres.

Dossier(s) : (Agri)-tourisme et patrimoine rural, Agroécologie et agroforesterie, Energies renouvelables et habitat

Type : Expérience réussie

Date de rédaction: 20 février 2009

Auteur(s) de cette fiche : Marina Guédon

Organisme(s) : Mas de Noguera

Résumé :

Le Mas de Noguera est une coopérative d’agrotourisme créée en 1982, dans la zone montagneuse de la Communauté Valencienne. Le projet mène des activités d’agriculture et d’élevage biologique, d’éducation environnementale pour les scolaires ainsi que des projets de développement rural. Il s’intéresse - entre autre - à la gestion durable des ressources et à la sauvegarde du patrimoine rural (race locales et patrimoine immatériel. Après 30 ans d’existence et un rôle pionnier dans le développement de l’agriculture biologique, de défense de la ruralité, du retour à la campagne, le Mas de Noguera est devenu une référence et une source d’inspiration pour le développement rural durable pour de ombreux acteurs et associations de la Communauté Valencienne.

Texte :

Contexte régional et objectifs du projet

Le Mas de Noguera est situé à une cinquantaine de kilomètres du littoral méditerranéen, à l’intérieur de la Comunidad Valenciana, dans une zone de moyenne montagne (500-1 000 m) de la province de Castellón. L’exode rural initié en Espagne dans les années 60 a entraîné un dépeuplement de l’intérieur de la province ainsi qu’ un phénomène de désertification. L’abandon du milieu rural et des activités agraires a marqué une détérioration de la gestion des ressources et des paysages, dont les incendies des années 90 ne sont qu’un reflet. En effet, le développement de la province de Castellón a surtout concerné la frange côtière (tourisme de masse, monocultures d’agrumes, industrie céramique ) au détriment des campagnes, où l’agriculture est pratiquée à temps partiel. « C’est dans ce contexte de régression de la ruralité que les trois frères Herrero – Marcelino, Alberto et Rosa Maria – décident de s’établir dans leur région natale, près de Caudiel, une fois leurs études terminées , alors que leurs parents espéraient qu’ils fassent carrière pour ne plus avoir à supporter la vie rural difficile. D’autres personnes issues de la campagne ou de la ville se joignent au groupe et enrichissent le projet. En 1982, ils louent un mas à l’abandon avec une vingtaine d’hectares de terres. Leur objectif : revaloriser les métiers ruraux, et d’abord celui d’agriculteur, tout en proposant des activités de formation et de sensibilisation liées à l’environnement et au patrimoine socioculturel de la région. Prouver que l’on peut mieux vivre que par le passé de la petite agriculture (masía) et jouer un rôle moteur dans le développement local et régional. Le Mas de Noguera était né . […] Très vite, les différentes activités se mettent en place, même si le développement du Mas et de son organisation se fait au rythme de l’évolution du groupe de base. Ainsi, la coopérative ne sera formée qu’en 1989 et l’auberge construite en 1992 . Le Mas et les terres attenantes ont été achetées progressivement.»(1).

Acteurs du projet, Organisation

En 2008, le Mas de Noguera fête ses 25 ans. L’initiative a été portée par une structure coopérative (7 membres) avant d’être restructurée en 2005. A l’heure actuelle 3 organismes articulés entre eux permettent de gérer les nombreuses d’activités intégrées dans le projet du MAS DE NOGUERA:

  • NOGUERA A.D.R. est une coopérative qui gère l’activité agricole (agriculture biologique) et qui est titulaire des installations.

  • SERURAL est une coopérative de travail associé (7 membres) crée en 2006 et qui a pour but de canaliser les services, aussi bien d’occupation hôtelière de l’auberge que des activités à l’intérieur ou extérieur des installations, telle que l’éducation à l’environnement, la formation etc…

  • Le C.R.I.E. est une association crée en 1995 avec le soutien du Mas de Noguera et à laquelle appartienne d’autres organisations (Syndicat agricole, Fédération de coopératives etc…). Après avoir été Europe Direct, l’association centre ses activités sur la mise en œuvre et coordination de Projets de Développement Rural, principalement sur le territoire de la Communauté Valencienne, en partenariat avec les acteurs locaux.

Activités liées au développement durable

L’ample palette d’activités que MAS DE NOGUERA offre à ses visiteurs se base sur les ressources propres de l’environnement rural et naturel, sur ses installations et sur son équipe humaine. La diversification est recherchée comme source de richesse et de stabilité, mais également afin d’atteindre une certaine autosuffisance et de boucler de nombreux cycles, puisque plusieurs domaines d’action interagissent entre eux. Les installations comprennent entre autre : une auberge de 60 places, des salles pour les activités et réunions, une cuisine et cantine, un four à pain, une fromagerie, étables et poulaillers, une serre… Quant à l’activité agricole, elle est réalisée sur les 102 ha (dont la moitié en propriété) et se répartie entre la culture d’amandiers (31ha), de céréales, plantes fourragères et légumineuses (23ha), verger et potager (2ha irrigués) et le reste en pâturages et garrigue. Cinq vaches, 120 moutons, 25 chèvres ainsi qu’un centaine de ruches et leurs abeilles constituent le « cheptel » du Mas.

L’utilisation et valorisation de ces ressources dans une perspective de durabilité se traduit de la manière suivante :

lagunage

  • Production d’énergies renouvelables: obtention de l’électricité grâce aux plaques photovoltaïques et l’éolienne (avec accumulateur, le Mas n’étant pas raccordé au réseau), eau chaude grâce aux chaudières à bois et granulés de bois et capteurs solaires thermiques. Construction de l’auberge dans une perspective de captation passive d’énergie.

  • Gestion des déchets: tri sélectif et compost, épuration des eaux usées par lagunage- Agriculture biologique: la Mas de Noguera a été un des pionniers quant à la promotion et production d’agriculture biologique. La production maraîchère, les champs d’amandiers, les céréales et plantes fourragères ainsi que la production d’œufs sont certifiés biologiques. Les vaches, brebis et canards sont alimentés avec des aliments bio mais ne sont pas certifiés. Bien que la principale finalité de la production agricole soit la production d’aliments, le potager et les animaux sont une ressource utilisée pour la formation et l’éducation à l’environnement. Et depuis 1999, différentes expérimentations ont été menées afin de rechercher des systèmes permettant de combiner le respect du milieu, l’utilisation de variétés traditionnelles et races autochtones avec la demande actuelle d’aliments.

  • Valorisation des ressources environnantes, notamment pour l’alimentation : deux sources alimentent le Mas et sont utilisées pour l’alimentation humaine et animale et l’irrigation (du potager). La production agricole est en premier lieu destinée à l’autosuffisance alimentaire du Mas et de ses visiteurs : légumes, viandes ainsi que les produits transformés tels que le miel, les confitures, produits laitiers (fromages, yaourts), pain, gâteaux sont élaborés et consommés sur place. Le surplus est vendu aux visiteurs (magasin sur la ferme) ou aux coopératives locales pour les amandes. Les aliments non-produits sur la ferme sont achetés localement (huile d’olive) ou à des producteurs bio de la région (fruits, légumes en hiver etc..)

  • Education à l’environnement, formation, centre de démonstration : l’éducation à l’environnement a toujours été un objectif prioritaire du Mas de Noguera qui la définit comme « le processus éducatif d’acquisition de valeurs et comportements qui ont pour objectif de développer le sens critique et la participation des personnes afin qu’elles soient capables de trouver des solutions pour conserver le milieu et améliorer la qualité de vie ». L’ensemble des ressources du Mas sont utilisées pour sensibiliser les jeunes à l’alimentation, biodiversité, énergie, recyclage, patrimoine et…Les ateliers de sensibilisation dans les écoles environnantes, les itinéraires pédagogiques et les séjours en semaine de groupes scolaires au Mas (de mars à septembre) contribuent à atteindre ces objectifs. Quant à l’offre de formation du Mas -sous forme de cours théorique accompagnés d’ateliers pratiques -, elle englobe l’ensemble des activités développées sur le site : de l’agriculture biologique aux énergies renouvelables, en passant par l’apiculture, la diversification d’activités en milieu rural ou la transformation artisanale des aliments etc… Organisées à la demande, ces formation ont également parfois lieu dans le cadre de la formation continue. Notons enfin la tradition d’accueil d’étudiants ou de stagiaires, notamment liée aux activités d’agriculture et élevage biologique.

  • Agritourisme: afin de compléter les revenus et d’assurer une occupation de l’auberge le week-end, l’offre agrotouristique a été développée et permet de toucher un public d’adultes et de familles qui peut également participer à des activités de formation ou découvertes.

  • Projets de développement rural: que ce soit directement ou à travers le CRIE - qui a été basé pendant 10 ans dans le bureaux du Mas de Noguera – de nombreuses activités liées au développement rural ont été menées : organisation d’ateliers ou journées thématiques (agriculture biologique, NTIC, politiques agricoles), promotion et coordination de projets de développement rural (Savia Rural : installation de nouveaux habitants en zones rurales, Agrocultur : mise en place d’offres touristiques liées aux activités agricoles et au patrimoine agraire, Potagers scolaires bio, revue Ruralia etc…). Cela s’est fait en étroite collaboration avec diverses organisations de la Communauté Valencienne (universités, syndicats agricoles, Groupes d’Action Local, associations de promotion de l’agriculture biologique, associations rurales..) ou nationales (Plataforma Rural, Urdimbred)

Principaux résultats / Enseignements tirés de l’expérience.

En 2008, le Mas permet de faire vivre 10 personnes pendant toute l’année, et on atteint la vingtaine de travailleurs pendant les pics d’activité estivale. Au niveau environnemental, une évaluation interne des activités du Mas a permis de modifier certaines habitudes ou critères de gestion afin d’atteindre une plus grande durabilité ( gestion des achats…). Localement, le scepticisme initial face à ce projet souvent considéré « hippy » a fait place à un certain respect après 25 ans d’existence, en partie grâce aux relations cordiales que le Mas a toujours eu vocation à maintenir avec les institutions locales. Cependant, l’intégration territoriale reste le point faible du Mas, qui jouit d’une plus grande reconnaissance hors du canton. Et ce, en dépit de la priorité donné à l’embauche de personnes locales pour couvrir les emplois crées. En définitive, dans la Communauté Valencienne, le Mas de Noguera est devenu une référence de la gestion durable des ressources et une source d’inspiration pour le développement rural durable ; de nombreuses personnes ont séjourné dans ses installations pour apprendre, échanger ou s’inspirer de sa philosophie – pratique - avant d’initier leur propre initiative, entreprise ou association.

Enjeux / Perspectives

Le rôle pionnier assumé initialement par le Mas lorsqu’il s’agissait de réfléchir aux politiques européennes, aux modèles de développement rural, aux activités innovatrices, aux TIC… est passé à un second plan afin de se concentrer sur les activités intrinsèques du centre. Même si des activités d’animation du monde rural et de mise en place de nouvelles initiatives se poursuivent, la réforme de la coopérative a impliqué une nouvelles répartition des tâches et des changement de rythme des activités. L’objectif est pourtant de jouer à nouveau un rôle actif dans la promotion du Développement Rural Durable et dans le relations ville-campagne. Au sein de Forum Synergies, le Mas souhaite continuer à échanger sur les thématiques liées à ses activités, mais il existe un intérêt spécifique de promouvoir et s’impliquer dans le projet Ecologie Paysanne – dont le Mas a été l’un des partenaires.

Notes :

Source de l’information:

  • Entretien avec Marcelino Herrero du 8 octobre 2008;

  • Site Internet : www.masdenoguera.coop;

  • (1)Compte-rendu de visite Mas de Noguera – Yannick Barret (Forum Synergies)– 22 juillet 1997.

Contact :

Marcelino Herrero,

Mas de Noguera

www.masdenoguera.coop

Informations :

Niveau d’intervention : Local

Mots-clés : diversification des activités économiques, agriculture biologique, Information / Education au développement durable, conservation et gestion des ressources naturelles, race locale, patrimoine culturel, Savoirs Ecologiques Paysans, perte de population rurale, agrotourisme, lagunage, énergie solaire, jardinage

Lieux : Espagne

Acteurs : coopérative, ferme

Méthodes : formation, sensibilisation, gestion de projet/programme